Vang Vieng, la sportive

Nous escaladions la montagne depuis près d’une heure lorsque le jeune athlète allemand se mit à crier de toutes ses forces : « Un serpent ! Attention ! ». Nous nous trouvions à mi-parcours et l’idée de faire marche arrière après tant d’efforts me semblait inenvisageable. J’étais rouge écrevisse en bonne russe que je suis, tellement en sueur que mon tee-shirt semblait me faire une deuxième peau et mes muscles me faisaient si mal que j’avais l’impression de découvrir certaines fonctionnalités insoupçonnées de mon corps de trentenaire. Non, je n’avais pas le droit de faire demi-tour, pas si près du but. Complètement morte de trouille, j’accélérais donc le pas pour ne pas me retrouver face à face avec le reptile. Une bonne demi-heure plus tard, nous nous trouvâmes enfin au sommet de la montagne où une vue panoramique de la ville sans précédent nous attendait. C’est à ce moment-là que Manel prit conscience que nous n’étions plus sur le bon sentier : « Mince. Ce n’est pas la bonne montagne ! ». Pas la bonne montagne, Comment est-ce possible ? Tout ce périple pour rien ! Il envisageait déjà de rebrousser chemin et de partir à l’assaut de la « bonne » montagne jusqu’à ce qu’il croise mon regard d’agent du KGB et comprenne qu’il était à deux doigts de basculer dans le vide. Nous décidâmes donc de profiter de ce spectacle inattendu, seuls au monde sur cette roche brumeuse en cette fin de matinée au beau milieu du Laos.

VANG VIENG TOP VIEW

Vang Vieng, la sulfureuse

Située entre Vientiane et Luang Prabang, les deux plus grandes villes du Laos, Vang Vieng ne bénéficie pas d’une réputation des plus sages. Nous en avions beaucoup entendu parler et nous ne mourrions pas d’impatience de la découvrir. Surnommée « la Cancun du Laos », Vang Vieng a été un lieu de débauche pour un grand nombre de backpackers occidentaux dans les années 2000. Suite à de nombreux cas de décès recensés, les autorités laotiennes ont finalement sévi en 2012 en fermant la plupart des bars et en tentant de redorer l’image de la ville. Si Vang Vieng attire effectivement aujourd’hui un tout autre tourisme, plus axé sur le sport, elle conserve toutefois des stigmates de son passé sulfureux. Des affiches sont placardées dans toute la ville pour d’ailleurs rappeler aux visiteurs comment se comporter en public afin de ne pas heurter les habitants.

VANG VIENG - POSTER

Malgré ces dessins parlants, on ne comptera même plus le nombre d’adolescents que l’on verra se presser à moi nus dans les lagoons naturels de la région, se jeter des toboggans ou descendre la rivière Nam Song en tubing – assis sur une chambre à air d’un tracteur avec un verre d’alcool à la main. Nous ne compterons plus le nombre de touristes coréens à bord de leur énorme buggy dans les terres avec leur musique pop à fond. Au premier abord, je dois l’avouer, Vang Vieng n’avait donc rien pour nous charmer. Et pourtant, nous avons découvert une région magnifique et une nature exceptionnelle.

VANG VIENG BLUE LAGOON 3

Vang Vieng, la naturelle

Vang Vieng regorge de sites naturels à couper le souffle et attire de plus en plus des amoureux d’escalade, de canyoning, de kayak ou encore des spéléologues passionnés de grottes. Nous passerons deux jours sportifs à découvrir la région à moto. La route caillouteuse nous forcera à prendre notre temps et à savourer le paysage karstique environnant. Nous nous perdrons volontiers dans les villages laos ou dans les terres sauvages au milieu des élevages de buffles.

VANG VIENG CITY

Chère Vang Vieng, nous avions prévu de faire une courte halte en ton sein avant de rejoindre la belle Luang Prabang. Tes frasques passées ne nous faisaient pas rêver. Mais ta beauté naturelle et ton calme ont finalement su nous séduire. Nous avons passé un séjour sportif et requinquant. Tes routes rocheuses, tes lagoons bleus, tes kayaks alignés sur la rive, le « mauvais » sommet de ta montagne et notre profond sentiment de liberté éprouvé chez toi resterons intacts dans notre esprit.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s